Avoir une mère PN et s’en sortir malgré tout

Je peux te dire que la vengeance est un plat qui se mange froid.
Je suis quelqu’un de généreux et sensible (mais avec un bon caractère quand même…lol !!)
Au lycée mal dans ma peau j’étais la tête de turc pendant longtemps. Tu sais quoi? Tous ceux qui étaient immondes ont raté leurs vies (pas de profession ou bof, drogue…)
ça c’est pour le côté light de mon message, mais c’est le premier exemple et pourtant tu sais, je doute souvent.

Mon compagnon vient de divorcer et était impuissant face aux méchancetés de son ex-femme (même sa famille à lui se posait des questions). Il y a deux jours on a appris qu’elle l’avait trompé. Et comme cette femme ne vit que de l’image qu’elle donne c’est une terrible épreuve qui l’attend avec le qu’en dira-t-on.

Moi ! et c’est là que je veux en venir. Mes parents ont divorcé quand j’avais 9 ans (père violent). Ma mère m’a toujours débité des horreurs sur mon père donc je ne l’ai plus vu pendant 10 ans. La plupart des choses étaient fausses et elle avait oublié de me dire qu’elle s’était mariée pour le pognon de mon père (mais ça je l’ai su à 21 ans et premier retour de bâton pour elle, je n’ai jamais plus quitté mon père). J’ai vécu le harcèlement moral de ma mère. Elle m’appelait « le vilain petit canard », me disait qu’un jour je me transformerais peut être en cygne (mais qu’elle m’aimait). Je faisais le ménage, le repassage, élevais mon frère ma sœur…mais j’en faisais jamais assez, j’étais une mauvaise fille qui ressemblait à son père. Ensuite est venu mon beau-père qui a eu des attouchements (des petits) sur moi. Elle me disait que c’était normal car il me considérait comme sa fille (elle avait surtout calculé qu’elle ne voulait pas finir sa vie seule). Elle me disait qu’elle était la plus intelligente et la plus belle. Ma mère pour moi c’était une déesse et j’étais fière d’elle. Bien évidement ma mère me coupait de tout (pas d’amis, pas de sorties, pas de famille), comme ça je ne pouvais pas comparer avec les autres parents. Et puis je suis allée à la FAC (loin de la maison). J’ai vu que ce que je vivais n’était pas normal. Elle ne m’aidait pas financièrement car soi-disant même l’état considérait que c’était à moi de m’entretenir. Elle encaissait la pension alimentaire de mon père, me faisait payer sa mutuelle, me volait de l’argent (héritage de mon grand père…).
En fait j’ai failli arrêter les études et finir à la rue (car même en travaillant, je n’y arrivais pas). Elle le savait mais quand je revenais à la maison une fois toutes les trois semaines, elle vidait son frigo qui était vide lorsque j’arrivais et on mangeait des pâtes juste pour me dire que elle n’avait pas les moyens (alors que d’habitude le frigo était plein et que j’aurais vraiment aimé un bon steak car mon estomac lui était souvent vide. Elle coulait me faire payer pour les machines à laver en me disant qu’autour d’elle toutes les mères le faisaient….. Elle a fini par me virer de la maison. Un jour désespérée je suis allée voir une assistante sociale car j’avais beau travailler cela ne suffisait pas financièrement. En plus je n’avais pas le droit à une bourse car ma mère déclarait me donner de l’argent pour diminuer ses impôts alors que ce n’était pas vrai. Bref, l’assistante sociale a demandé à ma mère d’arrêter de me déclarer chez elle pour que je puisse avoir une bourse. Cette dernière a refusé. l’assistante sociale a lancé avec moi une procédure juridique et ma mère a montré des faux documents (mais je n’ai pas porté plainte). En revanche cela m’a permis d’avoir une bourse et finir mes études. En plus elle a eu un magnifique contrôle fiscal (sur 3 années consécutives) qu’elle a perdu.
Bien évidement mes petits amis étaient pour elle soit des homosexuels, soit des pédophiles. Et je vous passe des choses encore plus dures et pleines de chantages.
Bref à 21 ans j’ai tourné la page et après m’être faite renvoyée de la maison xx fois, j’ai décidé de ne plus y aller. J’ai beaucoup pleuré pendant des années, mais le résultat est là: elle est avec un mari limite pédophile. Elle ne l’aime pas et lui la trompe.
Elle a perdu sa fille.
Elle ne connait pas son petit-fils. Moi j’ai une bonne situation financière et ai une meilleure vie qu’elle. Elle n’était pas là pour mon mariage et a été remplacée par ma nourrice (qu’elle déteste) et bien évidement savait que je me mariais sinon c’est pas drôle pour moi. …. J’ai une vie qu’elle envie et surtout je ne suis plus sa victime.
Parfois elle m’appelle en numéro anonyme et ne dit rien au téléphone. Je jubile car je sais que cela veut dire qu’à cet instant elle regrette et est triste. Quand je suis partie elle a perdu la seule personne qui l’écoutait. Alors oui je crois que tout se paye un jour. Et j’ai énormément d’exemples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *